La Rose Rouge - La Haute-Chapelle



Site Officiel de la commune

Saint-Quirin Lettenbach



Les 7 Roses


Patrimoine


Haute-Chapelle - La Roses Rouge Les 7 Roses Saint-Quirin Lettenbach église chapelle patrimoine
Haute-Chapelle - interieur
Autel - Plateau de la Haute-Chapelle rose rouge saint-quirin
Autel - Plateau de la Haute-Chapelle
haute chapelle saint-quirin les 7 roses roses rouge
Haute-Chapelle - Neige
Haute Chapelle vue du centre du village la rose rouge les 7 roses saint-quirin lettenbach sanctuaires
Chapelle vue du centre du village
haute-Chapelle interieur rose rouge les 7 roses saint-quirin
Haute-Chapelle interieur
Crucifix au dessus de la porte d'entrée - haute chapelle rose rouge les 7 roses saint-quirin
Crucifix au dessus de la porte d'entrée
haute chapelle et l'autel saint-quirin les 7 roses rose rouge
Haute-Chapelle et l'autel

La Haute Chapelle, toute de grès rouge, surplombe le village de Saint-Quirin et lui offre un magnifique point de vue. Érigée au XIIe  siècle, c'est la première église de notre contrée. Petite, elle comprend une nef à plafond plat, trois autels primitifs et un chœur gothique.  D'anciens éléments de portes ou de fenêtres attestent des modifications subies par le bâtiment au cours des ans.

Les vitraux sont d'un grand intérêt, aucun document local ne les évoque. Une certitude, ils ont été fabriqués par V. Honer de Nancy, vraisemblablement au début du XXe siècle. Deux d’entre eux proviennent  d’un don d'une famille Vauthier. Les noms des donateurs des quatre autres sont inconnus. Cinq de ces vitraux évoquent saint Quirin et utilisent des thèmes de la tradition. Il faut les examiner dans l’ordre suivant :

Le Vitrail du Christ - Vitrail haute chapelle saint-quirin les sept roses
Cliquer pour agrandir

Le vitrail du Christ; à gauche en entrant. La Sainte Famille est évoquée devant un paysage paisible et une figuration du Temple de Jérusalem. La symbolique de l'enfant est précise. Ce n'est pas un bébé mais le Christ Sauveur avec ses bras étendus, c'est l'Agneau immolé. Il symbolise le début d'un monde nouveau, tout part de Lui, tout revient à Lui, les autres vitraux vont l'illustrer


Les vitraux du Chœur

la guerison de Balbine vitrail haute chapelle rose rouge 7 roses eglises sanctuaires
Cliquer pour agrandir

A droite, une prison gardée par deux soldats romains. L'empereur Hadrien a fait pourchasser les chrétiens. Le pape Alexandre est arrêté, emprisonné et enchaîné. La tradition rapporte que ce saint pape guérit la fille du préfet de Rome, Hermès ainsi que Balbine fille du tribun Quirin. Dans les deux cas, la guérison a lieu après qu'Alexandre ait posé ses chaînes sur les épaules de la malade. La présence de Quirin indique que l'épisode concerne Balbine. L'enfant à la torche va ensuite conduire le Pape dans un autre cachot ; mais on peut y voir une autre symbolique : « La lumière illuminant le monde ».

L'arrestation d'Hermes prison romaine
Cliquer pour agrandir

A gauche,  l'autre scène de prison  réunit le Pape Alexandre et le Préfet Hermès nouvellement converti et arrêté à son tour. Les chaînes sont tombées mais les prisonniers ne cherchent pas à s'évader au grand étonnement de Quirin qui, pris de peur, avait fait renforcer la garde. Ces épisodes miraculeux incitent Quirin à se convertir.


Les vitraux de la nef :

vitrail la gloire de Saint-Quirin haute chapelle les 7 roses vitraux
Cliquer pour agrandir

Le 1er à droite, évoque la gloire de Quirin devenu saint par son martyre. Loin des palais de ce monde (voir le décor avec des chapiteaux d'inspiration grecque, une belle tenture de porte), Quirin, auréolé, est accueilli par saint Augustin, un des pères de l’Église. Tous deux sont au-dessus des nuages, c'est à dire au paradis. A gauche, un moine bénédictin venu de Marmoutier a les pieds sur terre et l'essentiel du corps au paradis. Le rôle de ces religieux n'est-il pas de guider les fidèles vers Dieu ?

reliques vitrail vitraux haute chapelle saint-quirin rose rouge les 7 roses
Cliquer pour agrandir

Le 2° à droite, rappelle l'arrivée des reliques en ce lieu. La scène se passe en zone montagneuse avec sapin et chêne et une montagne, qui pourrait être le Donon. L'abbesse Geppa ramène les reliques. Elle fait étape en ces lieux. Au matin, les serviteurs n'arrivent pas à soulever la châsse du sol . Geppa prend  alors la décision de laisser sur place une partie des reliques, n'emportant avec elle que la tête dans son abbaye de Neuss am Rhein. On ignore qui est saint Léopold, seigneur moyenâgeux couronné. Peut-être le souvenir de l'ancienne domination des comtes de Dabo.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Le 3° à gauche, illustre le culte de saint Quirin. Les anges chantent la gloire de Quirin dont la châsse occupe la place  centrale. Geppa atteste par sa présence les liens existant entre ces deux hauts lieux de vénération de Saint-Quirin et de Neuss. Saint Anatole n'apparaît pas dans les récits traditionnels, peut-être est-ce un saint honoré dans la famille donatrice.