Histoire du village



Jupiter - Croix Guillaume saint-quirin
Jupiter - Croix Guillaume

Site Officiel de la commune

Saint-Quirin Lettenbach



Stèle de Jupiter - Les Deux-Croix - saint-quirin
Stèle de Jupiter - Les Deux-Croix
Stèle funéraire - La Neuve-Grange saint-quirin
Stèle funéraire - Neuve-Grange

Haute Chapelle - La Rose Rouge
Haute Chapelle - XIIe "La Rose Rouge"
Le Prieuré et l'Eglise (La Rose d'Or)
Le Prieuré et l'Eglise - XVIIIe - "La Rose d'Or"
Fondations de l'ancienne verrerie de Lettenbach
Soupiraux de la cave- Verrerie de Lettenbach
L'Orgue Silbermann
Orgue Silbermann - XVIIIe

Patrimoine


Bibliographie

Habitas Gallo-Romains - Croix Guillaume
Habitas Gallo-Romains - Croix Guillaume

Saint-Quirin est situé au beau milieu de la région occupée dans l'antiquité par une civilisation de tradition celtique mais d'époque gallo-romaine (I au IIIe siècles) qu'il a été convenu d'appeler celles des "Sommets Vosgiens" dont grand nombre de stations se trouvent sur le territoire de la commune, sur les hauteurs dominant le village, au Deux-Croix, au Saveux et à la Croix Guillaume. Le Donon, haut lieu religieux où se rencontraient les Médiomatriques (région de Metz), les Leuques (région de Toul) et les Triboques (d'Alsace), n'est pas très éloigné. Une voie romaine allant vers le nord traversait Saint-Quirin. Les traditions religieuses rencontrées au Donon, comme par exemple le culte de la source et du chêne paraissent bien se perpétuer à Saint-Quirin, mais christianisées dans la vénération du Saint Patron Saint Quirin dont la source miraculeuse guérit avec l'apposition de feuilles de chênes sur les ulcères variqueux, "les écrouelles" ou autres plaies.

L'Arrivée des Reliques - Vitrail Haute Chapelle
L'Arrivée des Reliques - Vitrail Haute Chapelle

Pour le Haut Moyen-Age et les débuts nous manquons comme partout de renseignements surs. Ce n'est qu'en 966 qu'apparait le premier nom de la localité : Godesadis, qui fait l'objet d'un don de Louis de Dagsbourg (Comte de Dabo) à l'Abbaye de Marmoutier. En 1049, se produisit quelque chose de miraculeux : Geppa, la sœur du pape alsacien Léon IX de retour de Rome où elle a assisté au sacre de son frère, ramène avec elle les reliques d'un tribun romain martyr, Quirinus, supplicié en 132 sous l'empereur Hadrien. Ces reliques étaient destinées à l'abbaye de Neuss dont elle était abbesse. En chemin, le convoi passe la nuit sur la colline de la "Haute Chapelle", où se trouvait un ermitage. Le Lendemain, il fut impossible de déplacer la châsse contenant les précieuses reliques. Il fallut laisser une partie des reliques qui restèrent sur place. Elles trouvèrent plus tard un abri dans un prieuré que l'on fonde (l'église romane attenante au prieuré est consacré en 1123) et dès 1172 l'endroit s'appela Cella Béati Quirini. Le lieu devient un important centre de pèlerinage. Pendant les trois siècles qui suivent, Saint-Quirin et son prieuré connurent de nombreuses vicissitudes, notamment durant les guerres de Religion et de Trente Ans, d'où ils sortent totalement ruinés.

Eglise des Verriers - La Rose de Cristal - Lettenbach
Eglise des Verriers - "La Rose de Cristal" - Lettenbach

A la fin du XVe siècle le village connut une période de prospérité lorsque le prieuré bénédictin créa à Lettenbach une verrerie qui devint célèbre et dont l'apogée se situera au XVIIIe siècle. Louis XV accorda à cette fabrique florissante le privilège de porter le titre de "Manufacture Royale" en récompense de la qualité de ses produits qui rivalisaient avec ceux importés de bohème. Cette prospérité retrouvée permit la construction d'une église nouvelle (1722) et de ses annexes dans le style bénédictin tel que nous le voyons encore aujourd'hui. On y retrouve entres autres, une magnifique chair baroque, des autels de belle présentation et ne l'oublions pas, à partir de 1746, le célèbre orgue Silbermann de renommée peut on dire, mondiale. La verrerie de Lettenbach disparaît en 1844.

Notre-Dame de l'Hor - La Rose Bleue - Métairies-Saint-Quirin
Notre-Dame de l'Hor - "La Rose Bleue" - Métairies-Saint-Quirin

"Les Communes Sœurs" : Dépendantes du Prieuré, Métairies-Saint-Quirin et Vasperviller devinrent communes autonomes à la révolution française. Métairies-Saint-Quirin a la particularité d'être formée par un ensemble de cinq hameaux : Cubolot, Haute-Gueisse, Rond-Pré, Heille et Halmoze. Elle possède le domaine de la "Chapelle de Notre-Dame de l'Hor" (la Rose Bleue) de style baroque du XVIIIe siècle, édifiée à l'emplacement d'un temple gallo-romain, lieu de pèlerinage. A Vasperviller, outre "la Chapelle Sainte-Claire" (la Rose Blanche), ancien ermitage, vous découvrirez "l'église Sainte Thérèse de Lisieux" (la Rose Rose), édifice très moderne (1967). Elle abrite un escalier unique, un arbre généalogique du Christ, ainsi qu'un mémorial œcuménique des victimes de la déportation. En remontant la vallée de la Sarre Blanche vers le Donon, s'étire sur plusieurs kilomètres la commune de Turquestein-Blancrupt, ancien fief des seigneurs de Turquestein. La "Chapelle de Notre-Dame de la Délivrance (La Rose Mauve), construite sur un ancien sanctuaire celte, date de 1756.