PROJETS EN COURS


REHABILITATION DE L'ESPACE DE RENCONTRE PIERRE FACHAT

Coût du projet:   773 191.88 HT

 

Partenaires financiers :

  • DETR (Etat) = 217 496 €
  • RÉGION GRAND EST = 124 284 €
  • AMITER (Département de la Moselle)= 80 000€

soit   421 780 €  d'aides publiques

emprunt de 351 413 à la Caisse des Dépôt




RESTAURATION DE L'ORGUE SILBERMANN

Premier orgue historique de Lorraine à avoir fait l’objet d’une restauration digne de ce nom,

l’orgue Silbermann de Saint-Quirin est l’un des instruments les plus précieux de cette région. Mais

sa renommée va bien au-delà des limites régionales, depuis qu’un enregistrement de Michel

Chapuis paru dans la série mythique des Orgues historiques d’Harmonia mundi l’a fait connaître

dès 1965, avant même la restauration de 1969, à un public beaucoup plus large.

Un demi-siècle plus tard, l’instrument est empoussiéré et demande de nouveaux travaux.

Dès novembre 2000, Daniel Kern avait proposé un relevage et l’ajout de soufflets cunéiformes. Une

consultation de facteurs d’orgues en vue d’un tel relevage avait été lancée en 2008, mais elle

n’avait pas abouti. Il avait alors été envisagé plusieurs options, visant à reconstituer la soufflerie

cunéiforme, à restituer un tempérament inégal et à réharmoniser les pleins-jeux, avec le soutien de

Michel Chapuis , qui avait pourtant joué 1 un rôle actif dans la restauration de 1969.

Depuis lors, la demande de l’Association des Amis de l’orgue Silbermann de Saint-Quirin,

qui organise chaque année un festival de musique baroque autour de l’instrument, a évolué dans une

direction plus ambitieuse. Il ne s’agirait plus simplement de procéder à un relevage, mais

d’entreprendre une nouvelle restauration, visant à corriger certaines erreurs de celle de 1969 et à la

complétant en reconstituant la partie supérieure du garde-corps sur l’ensemble de la largeur de la

tribune. La présente étude préalable a pour principal objet d’analyser la faisabilité technique et

l’intérêt musical et patrimonial d’une nouvelle restauration de cet instrument mythique. En

revanche, elle n’a pas eu pour objectif de pousser plus loin l’analyse historique qui avait déjà été

entreprise il y a une vingtaine d’années dans le cadre de l’inventaire des orgues de Lorraine. De

même, l’étude technique de l’instrument n’a été reprise que sur les points qui sont directement en

rapport avec les nouveaux travaux envisagés.

     DRAC Etat                           50 %

      121 965.60

 
 

AMITER                               4.5%

11 000.00

 

REGION GRAND EST         15%

36 140.00

 

COMMUNAUTE SARREBOURG MOSELLE SUD   10%

 

24 393.12